Les biphosphonates

Les biphosphonates

Les biophosphates pour prévenir et traiter l’ostéoporose

 

Les biphosphonates font partie d’une famille de médicaments utilisés pour prévenir et traiter l’ostéoporose. Actuellement, quatre biphosphonates ont été  approuvés au Canada : l’alendronate (Fosamax®et autres  produits génériques), l’étidronate (Didocral®), lerisédronate (Actonel®) et l’acide zolédronique (Aclasta®).

Pourquoi les biphosphonates sont dangeureux?

Parmi les hypothèses, certains spécialistes pensent que comme les biphosphonates empêchent la résorption osseuse, ils peuvent réduire la capacité de l’os à se régénérer après un traumatisme ou une infection.  Leurs dangers concerneraient davantage les patients traité à hautes doses, notamment par voie intra-veineuse pour des métastases osseuses de cancers et des myélomes.  Les doses peuvent ici être 4 à 12 fois plus importantes que lors d’ostéoporose.  Aujourd’hui, la balance bénéfice/risque de ces médicaments n’est pas remise en cause parce qu’ils restent très efficaces.  Mais il peut être conseillé aux patients de voir leur dentiste pour un suivi de leur santé dentaire.  De même, certains actes dentaires devraient être évités chez eux, comme les chirurgies invasives de la bouche lors de la pose d’implants.

 

Les effets secondaires du biphosphonate

La prise du biphosphonate est controversée car il peut y avoir des effets secondaires comme : L’ostéonécrose.  L’ostéonécrose est une lésion qui atteint une partie soit du maxillaire (en haut), de la mandibule (en bas) ou du palais.  Cette lésion ne cicatrise pas, ou mal,  pendant 6 à 8 semaines dûe à un manque d’approvisionnement en sang dans la région.

L’ostéonécrose peut causer :

  • la mobilité des dents (déchaussement)
  • des problèmes de gencives
  • une douleur à la mâchoire
  • une perte de la mâchoire

 

Ces informations sont tirées du site medisite