La poussée dentaire chez l’enfant

La poussée dentaire chez l’enfant

Qu’est-ce que la poussée dentaire?

Chez certains enfants, l’éruption des dents de lait (aussi appelées « dents primaires » ou « dents de bébé ») passe presque inaperçue, tandis que chez d’autres, elle s’accompagne de divers malaises ou de douleurs. Dans la majorité des cas, à 3 ans, l’enfant a ses 20 dents primaires.

Pendant ce temps, la deuxième série de 32 dents se développe dans les mâchoires. Elle apparaît entre 6 ans et 16 ans. Quant aux dents de sagesse, elles percent généralement à partir de 16 ans ou plus tard, parfois même jamais!

 

Les symptômes de la poussée dentaire

Les signes évoquant les poussées dentaires sont variables d’un enfant à l’autre et même d’une dent à l’autre. Parmi les symptômes qui ne trompent pas, voici ceux qui doivent vous faire penser à une poussée dentaire :

    • Une irritabilité. Votre bébé est agité, grognon, il pleure facilement. La douleur le rend irascible.
    • Des gencives gonflées. On peut même parler de « doublement des gencives ». Enflées voire tuméfiées et sensibles à la pression, les gencives sont sensibilisées par la percée des dents.
    • Des gencives rouges voire bleues. Elles changent de couleur en se tuméfiant. La zone proche de la poussée dentaire est alors plus foncée que le reste des gencives.
    • Des fesses rouges et irritées. L’érythème fessier accompagne souvent la diarrhée dentaire.
    • Des joues rouges. Ces rougeurs apparaissent souvent du côté de la poussée, à l’endroit où la dent perce.
    • Une envie de mordiller. Votre enfant met à la bouche tous les objets qu’il attrape et cherche à les mâchouiller.
    • Une salivation abondante. Votre bébé salive et bave plus qu’à son habitude. Cette salivation abondante est importante : elle garde sa bouche hydratée et protège la gencive lors de la poussée.
    • Une fièvre. Elle doit être d’intensité modérée.
    • Une perte d’appétit. Votre enfant a moins faim que d’habitude et rechigne au moment des repas.
    • Des difficultés d’endormissement. Il ne veut pas dormir et son sommeil est perturbé, il se réveille durant la nuit.

Soins et conseils pratiques

N’hésitez pas à réconforter et à cajoler votre enfant lorsqu’il y a une dent qui perce. Les quelques soins qui suivent vous aideront à soulager son malaise ou sa douleur:

  • Frottez-lui doucement les gencives avec une débarbouillette imbibée d’eau froide et enroulée autour de votre doigt (lavez-vous bien les mains d’abord). Vous pouvez le laisser mâchouiller la débarbouillette, mais vous devez le surveiller. Vous pouvez aussi lui masser les gencives très doucement avec une brosse à dents pour bébé aux soies très souples. Utilisez-la avec beaucoup de délicatesse.
  • Donnez-lui un anneau de dentition. Choisissez-en un qui est incassable, qui ne s’effrite pas et qui est assez gros pour ne pas pouvoir pénétrer entièrement dans la bouche de votre bébé. Idéalement, sa surface doit être texturée. On peut réfrigérer un anneau de dentition, mais on ne doit pas le congeler. Il ne faut pas non plus l’attacher autour du cou de l’enfant.
  • Les gels dentaires, qui contiennent généralement un anesthésiant local et un antiseptique.
    Ils soulagent les douleurs et préviennent les infections. Application : avec un doigt (propre) sur la gencive qui fait mal. Utilisation entre deux et six fois par jour (tout dépend du produit).
  • L’homéopathie, bien demander conseil à son pharmacien, et lire attentivement l’étiquette avant utilisation.